Saison 2019

Le Muscadet

Il faut bien commencer un jour, la Mini c’est de la course.
Mathieu m’a accueilli cette saison 2019 à bord de Pic Nic, son Muscadet.
Le Muscadet c’est un peu l’ancêtre du Mini 650 de série. A l’image de cette course c’est aussi le bateau de “Monsieur tout le monde”. Formidable bateau d’apprentissage, il y en a eu quelques uns à participer à la Mini Transat. 

Sea Rose, Muscadet n°4, Michel Devillier, Mini Transat 1977. Source : Histoire des Halfs

C’est donc à bord du Mus 204 que je vais faire mes première armes.

Nous commençons par le GPEN (Grand Prix de l’Ecole Navale) Des débuts laborieux et une belle expérience pour se mettre dans le bain. Très généreusement partagée et offerte par Mathieu qui a fait le choix d’embarquer deux débutants dans un équipage de 4 personnes.

Nous participons ensuite au Trophée des Ebihens puis au National Muscadet à Granville. Le National Muscadet est les plus grand rassemblement de Muscadets avec 90 bateaux. Un mélange de parcours entre des bouées et de parcours côtiers qui nous emmèneront à Chausey et dans la Baie du Mont Saint Michel. La encore mon manque d’expérience n’est pas un atout et nous terminons en milieu de tableau avec un équipage réduit.

La Cauliflower

C’est une course en double entre Saint Malo et Jersey, un aller-retour et quelques manches à Jersey.

Je commence à me sentir plus à l’aise sur les manœuvres. C’est le plus long parcours côtier de la saison pour les Muscadets. Ça veut aussi dire que le classement ne se joue pas sur la ligne de départ comme c’est souvent le cas sur des petits parcours. Les départs étant notre plus gros point faible, nous allons pouvoir nous rattraper ailleurs et notamment sur la tactique. Dans ces eaux aux forts courants de marée, ça peut être un fabuleux atout (comme tout l’inverse).

Nous préparons donc cette navigation sérieusement, j’apprends par cœur la carte des courants. Des le départ nous sommes bien positionné sur le plan d’eau, nous faisons un bon cap à une bonne vitesse. Mathieu à sa barre et moi à la table à carte, nous faisons des bons choix qui nous permettent d’être en tête à la dernière marque de parcours, la cardinale Nord Minquiers.

Jersey est encore à une dizaine de miles, nous somme en tête, un peu perdu dans la nuit, les autres nous rattrapent, nous devons rester concentrés. La j’ai découvert le sens du mot défi ! Un défi qui nous porte et nous permet de franchir cette ligne d’arrivée en tête.

Les manches à Jersey le samedi ne tournent pas en notre faveur comme à notre habitude et nous terminons 4ème au général.

La manche gagnée à l’aller est une grande fierté pour nous. Nous savourons cette petite victoire improbable et inattendue.

arrivée de la Cauliflower à Saint Malo

La Granvillaise

Ce sera la dernière course de la saison. Un aller simple Sain-Malo / Granville en deux manches. Je l’aborde remonté comme une pendule. Un peu vexé par un commentaire publié sur le site internet de la Classe Muscadet “surprenante victoire de PicNic”. Nous somme cette fois en équipage de 4. J’ai gagné ma place de tacticien dans l’équipage.

Top départ, on est pas mal ! Nous somme en tête à la première marque de parcours. Le vent est assez irrégulier. Fort par moment et très faible la plupart du temps. Dans ces conditions nous ne sommes pas les plus rapides et terminons deuxièmes de la première manche.

Tout se jouera sur la seconde manche que nous terminons en tête d’une demie longueur.

La saison se termine donc bien mieux qu’elle a commencé ! C’était l’objectif : progresser. Objectif atteint et une grande motivation pour aborder les prochaines étapes de mon défi d’apprentissage.

Laisser un commentaire